Bookmark and Share

L’INASEP et la biodiversité

Toutes les populations d’oiseaux sont en régression. Cette régression est plus particulièrement marquée pour les oiseaux vivant dans les grandes cultures. L’INASEP a donc choisi d’aider, avec ses moyens, une espèce inféodée à ces milieux et souffrant de désertification écologique : le faucon crécerelle.

Placement de nichoirs sur nos sites

Le petit faucon est bien connu car il est très visible lorsqu’il chasse, en vol stationnaire, au-dessus des champs. Il se nourrit essentiellement de micromammifères. Cinq nichoirs adaptés à l’espèce ont été installés dans les stations d’épuration de Mariembourg, Rochefort, Havelange, Saint-Martin et sur le pignon du Siège social de Naninne, à plus de 10 m de hauteur. Il s’agit de grands nichoirs semi-ouverts installés au plus haut de nos sites. Les oisillons sont bagués pour nous en faciliter l’identification.

Naissances en perspective

Sur le site de Naninne et ce depuis juin 2021, nous avons déjà observé un couple de faucons crécerelle et leurs jeunes jouant ou contemplant la magnifique vue à partir du solide perchoir posé par nos agents. Croisons les doigts pour que les rongeurs soient présents en nombre autour de nos sites. En effet, la survie de ces oiseaux, la réussite de leur reproduction et le nombre des jeunes qui quittent le nid sont proportionnels à la disponibilité en proies. Au-delà de l’aspect biodiversité, une caméra a été posée afin de pouvoir observer ces magnifiques oiseaux jusque dans leur vie la plus intime ! Une nouvelle nichée est prévue tout prochainement. Grâce à notre caméra, observez-les en toute discrétion.


Voir la vidéo live